Voyage à travers le temps : un avant/après de Malte.

En l’espace de 50 ans, le nombre d’habitants de l’archipel est passé de 320 000 à  433 000 et le nombre de touristes annuels est passé de 170 800 à 2 800 000. Avec un nombre de touristes qui a plus que quintuplé, une ouverture vers le monde, plusieurs gros financements européens et une médiatisation de masse récente, Malte et Gozo ont été métamorphosées.

Suivez-nous dans un voyage dans l’espace et le temps à travers des photos d’époque que nous avons dénichées spécialement pour vous, et découvrez quels ont été les plus gros changements qui ont transformé l’archipel.

Avant/après La Valette

Si de très nombreux touristes choisissent spontanément de venir à Malte pour chercher du soleil et des plages paradisiaques, il y a également une part importante de croisiéristes à Malte. Située entre la Sicile et la Libye, son emplacement en plein cœur de la Méditerranée fait de La Valette une escale de croisière très populaire. Et pourtant nombre de croisiéristes qui débarquent à Malte ne connaissent rien de l’île, la confondaient avec Chypre voire ignoraient son existence.

Afin de convertir ces croisiéristes de passage en futurs vacanciers d’une semaine, le gouvernement a mis le paquet pour embellir le charme naturel de la capitale. Et ça marche plutôt bien, puisque presque un quart des croisiéristes reviennent séjourner à Malte ou Gozo.

Vous voulez économiser sur vos vacances à Malte ?

En vacances on veut se faire plaisir ! mais ça peut revenir cher …
Grâce à notre communauté à Malte, on a pu négocier des meilleurs tarifs sur de nombreux restos, bars, hôtels, activités, etc… 
Pour en profiter il suffira de présenter la carte Le Petit Maltais.

Le changement qui a sans doute le plus marqué La Valette est la démolition de l’imposant arc au style néo-fasciste qui accueillait froidement les visiteurs à l’entrée de la ville.

Toute l’équipe du Petit Maltais est bien d’accord sur une chose : cet arc ne reflète pas du tout la beauté de cette ville fortifiée pittoresque. D’autant plus que pour le construire, il a fallu détruire le King’s Gate, imposant lui aussi mais splendide et en bonne condition. Sa démolition a été très regrettée par les Maltais et la construction de la nouvelle arche futuriste avait causé une polémique immense. Ainsi lorsqu’il a été détruit en 2011 pour laisser place à l’entrée telle que nous la connaissons maintenant, La Valette a connu un second souffle !

Et voici bien sûr l’entrée actuelle de La Valette, plus neutre, ouverte et spacieuse… Dites-nous en commentaire si vous préférez le King’s Gate ou l’actuel City Gate ????

Dernier petit point avant de rentrer dans la ville : la gare routière. Celle-ci a également beaucoup changé, attention au choc ! Et oui, il y a quelques décennies, la magnifique Triton Fountain servait de rond-point pour permettre aux bus de circuler et faire des arrêts. La gare routière est désormais plus loin, mais bien configurée et chaque numéro de bus a son propre terminus permanent et bien indiqué. La fontaine et la place ont connu récemment une restauration et l’inauguration a eu lieu le 12 Janvier 2018, parfait pour bien commencer l’année en tant que Capitale Européenne de la Culture !

Autre construction qui a enthousiasmé tous les habitants de la capitale et charmé les visiteurs : celle du nouveau Parlement, juste après l’entrée de la ville. Ce bâtiment, tout comme le City Gate, a été conçu par Renzo Piano et a ouvert ses portes en 2015. Chaque fenêtre a été conçue pour créer un jeu d’ombre unique et particulier, et chaque fenêtre projette une ombre fascinante et différente selon l’orientation du soleil.

Avant la construction du Parlement, il y avait une place spacieuse mais très banale. Et encore avant, il y avait cet étrange bâtiment, détruit durant la seconde guerre mondiale et dont nous vous repalerons plus tard. Pour le moment on laisse le suspense !

Avant/après St Julian’s et Sliema

St Julian’s et Sliema sont les deux villes les plus modernes et luxueuses. Elles constituent à elles deux le cœur vivant de Malte mais aussi le cœur économique.

Hôtels de luxe, casinos, sièges sociaux de boites internationales et buildings de haut standing pullulent depuis déjà une décennie. Et les nombre de grues ne cesse d’augmenter. Pas étonnant que ce soient les deux villes Maltaises qui aient connu le plus de changements.

Hormis toutes ces nouvelles constructions, il y a eu de nombreuses rénovations et aménagements urbains. Le bord de mer de Sliema a été totalement fleuri, décoré, réaménagé et équipé de bancs, de fontaines, de matériel de musculation en plein air et de bornes Wi-Fi. D’ailleurs il y a des bornes Wi-Fi presque partout à Malte et Gozo… N’hésitez pas à consulter notre article sur ce sujet

Voici le « jardin aux Chats » tel qu’il est surnommé par les expatriés Français et tel qu’on le connait actuellement. Avec en fond l’emblématique 22 Tower, l’hôtel Hilton et le Casino Dragonara.

Et voici la promenade en question avant son réaménagement, en 1988 plus précisément… Un peu vide vous trouvez aussi ?

Le reste de Malte

Les autres villes du centre et du sud de l’île n’ont pas connu de changements aussi importants.

Mosta, célèbre pour sa Rotonde, essaye d’attirer davantage de vacanciers. Cette ville loin du littoral a mis l’accent sur ce qui fait son charme : ses ruelles pavées étroites et fleuries. Voici la Triq L-Speranza rénovée en 2009 grâce aux financements de l’UIF (Urban Improvement Fund) et de la MEPA (Malta Environement Planning Authority)
Cette ruelle longue de 600 mètres avait été ravagée par la guerre et laissée à l’abandon depuis. La voici à nouveau resplendissante aujourd’hui :

Marsaxlokk n’a pas changé et a su elle-aussi conserver son charme typique. Le tourisme de masse a toutefois laissé des conséquences sur le célèbre marché aux poissons : On retrouve parmi les étalages des locaux quelques stands de trajets en bateau et de vente de billets, et aux extrémités du marché on peut trouver des stands de revente d’objets de contrefaçon.

Même si ce marché n’a pas échappé à la modernisation et à l’emprise du commercial, il reste un incontournable et le charme Maltais se fait toujours bien sentir ! Tant que nous parlons de marchés, voici quelques photos d’époque (dates et lieux non connus malheureusement) assez sympathiques :

Retour à la réalité et au présent. Grâce à sa situation géographique et son pic d’import et d’export, Malte est devenue une destination portuaire très importante. Le sud de l’ile s’est donc doté d’un immense et impressionnant « Freeport » qui s’étend désormais sur plus de 771 000 mètres carrés.

Inutile de vous montrer une photo de l’«avant» : imaginez juste une étendue d’eau à perte de vue… et rien d’autre !

Avant/après Gozo et Comino

Il y a tout juste un an, les Maltais et Gozitains étaient en deuil suite à la soudaine disparition de l’Azure Window. Cette arche naturelle écroulée est maintenant un excellent spot de plongée. A Gozo, l’impact du tourisme est visible. Gozo, bien plus sauvage que Malte a dû mettre en place des dispositifs pour faire face aux changements apportés par les touristes. De nombreuses routes ont été goudronnées ou remises en état, et des poubelles ont été installées même dans les sentiers de randonnée les plus reculés.

Mais comme le démontre la photo ci dessous, qui date de 1988 la campagne Gozitaine n’a pas trop changé. Les fermes se sont modernisées mais sont toujours aussi nombreuses et importantes. Les villes ont connu des rénovations, l’implantation de centres commerciaux, et une vague de dynamisme due à la croissance du nombre de touristes.

Gozo, tout comme Malte, s’est modernisée mais à son rythme. La seule trace de modernisation visible partout concerne la sécurité. Malte et Gozo sont en effet des villes très sûres et pour cause : il y a des caméras absolument partout. A Gozo c’est particulièrement surprenant car on peut voir des Madones sur toutes les maisons ou des piédestaux décorés … Et juste en dessous on peut apercevoir des caméras ultra modernes avec vision à 360 degrés.

Comino quant à elle, s’est dotée d’un hôtel, et de très nombreux touristes !
Voici une photo de notre cher Blue Lagoon, en plein Juin 1988. Oui oui, un beau week end de Juin ! Béni soit ce temps où les touristes ne se battaient pas pour avoir un bout de caillou sur lequel s’asseoir et où il n’y avait qu’un seul point de restauration assez discret et calme.

L’évolution des transports publics à Malte

Malte est l’un des seuls états au monde qui ne dispose que d’un seul moyen de transport public. En effet sa position et ses conditions géographiques, sa petite taille,  et sa situation écologique font que le seul moyen pertinent est le bus. Pourtant cela n’a pas toujours été le cas… Vous vous souvenez du bâtiment qui se trouvait à la place de l’actuel parlement ? Bravo à ceux qui ont deviné, il s’agissait bien d’une gare ferroviaire !

De 1883 jusqu’à 1931, il y avait bien une ligne qui reliait quotidiennement La Valette à l’ancienne capitale, Mdina.

En 1905 les premiers trams furent introduits sur l’île, mais la compagnie de train et la compagnie de bus firent toutes deux faillite car les bus prirent le dessus en couverture géographique, en fréquence et en rapidité, et en 1920, les bus étaient de loin le moyen de transport préféré des habitants.

Depuis peu, on parle de ré-introduire des lignes ferroviaires à Malte mais ce projet est très controversé, Malte ayant déjà un sérieux problème de pollution.

Des coutumes et traditions qui ont également changé

Dans son article sur les mariages à Malte, Le Petit Maltais vous expliquait les coutumes de l’époque. Si les mariées étaient transportées pendant des mètres et des mètres sur un baldaquin en endossant une robe au style très pompeux, de jour, dans les années 30/40, les femmes portaient le voile. Attention, il ne faut pas penser qu’elles étouffaient de chaleur sous ce voile noir : il était fixé que d’un seul côté et les femmes avaient l’autre partie du voile à l’air libre et pouvaient s’en servir pour se ventiler.

Avec la domination britannique le style vestimentaire a fortement évolué et s’est rangé aux normes européennes.

Mais on voit bien que Malte et Gozo tiennent à leurs traditions et tentent de les faire perdurer. En témoignent les nombreuses Festas qui illuminent et font pétiller de villes chaque jour dans tout l’archipel.

Malte et Gozo : intemporelles malgré elles

Nous allons conclure cet article en nous concentrant sur deux villes en particulier, deux villes au charme puissant et éternel. Il s’agit de l’ancienne capitale de Malte, Mdina, la splendide et fortifiée ville qui figure à plusieurs reprises dans la série Game of Thrones, et de Victoria, la capitale de Gozo, surplombée par une citadelle classée dans le patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ces deux villes, tout comme nombre d’endroits de l’archipel, n’ont pas connu de grands travaux modernes, mais seulement des petits travaux de restauration. Certaines structures, certaines arches, certains balcons et certaines rues sont les mêmes qu’il y a un demi-siècle … La preuve en photo ci dessous ! On pourrait même jouer au jeu des 7 différences. D’ailleurs la différence principale entre ces deux photos, c’est 30 ans d’écart.

Merci à Fritz Photography pour les photos de notre Malte moderne. Merci à ma mère et ma tante qui ont pris des photos de Malte et Gozo durant leur jeunesse.

Téléchargez le GUIDE touristique complet

Economisez quelques heures de recherche ! Nous avons rassemblé pour vous les bonnes infos sur Malte dans un petit guide complet et gratuit ! (incluant les meilleurs plages, bars, restos, hôtels, activités gratuites et payantes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page

Gagnez du temps avec le GUIDE touristique gratuit

Nous avons rassemblé pour vous les bonnes infos sur Malte dans un petit guide complet et gratuit ! (incluant les meilleurs plages, bars, restos, hôtels, activités gratuites et payantes)